DREAMERS

1447330876002.jpg
 

Les chanteuses Karen Young et Coral Egan sont fières de dévoiler Dreamers, leur premier album en duo, et d’annoncer la tournée « Mère et fille », qui les mènera à interpréter leurs chansons favorites sur plusieurs scènes aux quatre coins du Québec. « C’était le moment d’enregistrer sur disque notre histoire : d’où nous venons, nos pérégrinations musicales et nos retrouvailles », souligne Karen Young.  « Nous avons parcouru d’anciens terrains de jeu, chanté par-delà nos différences, flyé à l’unisson! », d’ajouter Coral Egan. Dreamers est un album planant qui met en valeur les harmonies de voix, tout en révélant la complicité du duo mère-fille qui chante ensemble depuis l’enfance de Coral.

 
dreamers1-1.jpg

Un album éclectique aux sonorités folk, jazz et world

 

Dreamers comprend douze chansons, dont deux nouveautés de Coral Egan (« Tongue-tied » et « Jon’s Song »), quelques pièces tirées des répertoires respectifs des deux interprètes, ainsi que des morceaux world, folk, jazz et classique, parmi lesquelles on retrouve des perles de Kazim KoyuncuBenjamin BrittenSteve Lacy/Brion Gysin et Djavan.

 
« L’idée derrière cet album était de rassembler des chansons que nous pourrions chanter en harmonie, comme nous l’avons fait toute notre vie », explique Karen Young.

Sur Dreamer, le duo est accompagné d’Éveline Grégoire-Rousseau aux harpes acoustique et électrique, Pierre-Harry Érizias à la basse électrique, Bertil Schulrabe à la batterie et aux percussions, ainsi que Vanessa Marcoux au violon. L’instrumentation est complétée par Coral Egan à la guitare et au piano. Doug et Isabelle Young – frère et nièce de Karen – collaborent également à l’album, en enrichissant de leurs harmonies vocales trois des pièces.  Enregistré au studio Dandurand, Dreamers a été réalisé par l’ingénieur de son Tim Gowdy.

DATES DE TOURNÉE QUATUOR CORAL EGAN, KAREN YOUNG, ÉVELINE GRÉGOIRE-ROUSSEAU, PIERRE ERITZIAS:

19 octobre, Maison des arts Desjardins Drummondville
3 novembre, Maison de la culture Francis-Brisson, Shawinigan
4 novembre, Salle Dussault, Thetford Mines
10 novembre, Cabaret BMO, Ste-Thérèse
11 novembre, Cabaret Guy Aubert, Le Carré 150, Victoriaville
16 novembre, Espace Théâtre Muni-Spec Mont-Laurier
17 novembre, cabaret du Théâtre Le Patriote, Ste-Agathe-des-Monts
18 novembre, Moulin Michel de Gentilly, Bécancour
23 novembre, salle Odyssée, Gatineau
30 novembre, Centre des arts Juliette-Lassonde, St-Hyacinthe
1er décembre, Centre culturel Peter B.Yoemans, Dorval
2 décembre, La Maison de la Musique de Sorel-Tracy
7 décembre, Salle de spectacle de Chandler
8 décembre, Salle de spectacles de régionale Desjardins, New Richmond
9 décembre, Maison de la culture de Ste-Anne-des-Monts et à l'hiver
1er février, Maison de la culture Marie-Uguay, Montréal
2 février, Cabaret des amants, St-Georges de Beauce
8 février, Salle des pas perdus, Maniwaki
10 mars, Théâtre du Marais de Val-Morin
23 mars, Centre culturel de Pierrefonds
24 mai, Vieux Théâtre de Terrebonne
25 mai, Magasin général Le Brun, Maskinongé

Et autres dates à venir.

Karen Young - Festival International de Jazz de Montréal 2016

Une chanteuse d’exception en concert : Karen Young, Prix Oscar-Peterson 2016, à L’Astral.

 

SOLAWA

 

Fondé sur le désir de partager et d’échanger sur les différents héritages culturels, l’ensemble Solawa est particulièrement riche en diversité. Les 5 membres du groupe ont des parcours très différents et viennent d’horizons distincts. Moe Clark  artiste Métis multidisciplinaire, chant, spoken word et danse, Éveline Grégoire-Rousseau harpiste et chanteuse aux milles projets, Damian Nisenson chanteur et saxophoniste argentin, Jean Félix Mailloux contrebassiste montréalais aux influences diverses allant du jazz à la musique du monde et Ziya Tabassian percussionniste iranien, spécialiste des percussions digitales et en musique persane.   La musique du groupe se veut un appel au soleil et veut mettre de la lumière sur nos différences en s’appuyant sur notre désir commun de créer un univers sonore nouveau. Ce désir se concrétise par les mélanges à l’intérieur même des compositions ou chacun apporte son bagage sonore afin de créer une musique hors de toute catégorie et qui par notre rencontre deviennent des compositions collectives. Tous les musiciens de l’ensemble sont d’excellents improvisateurs et le matériel évolue de manière organique par l’apport de chacun. 

 

Solawa remporte 4 coups de coeur à la Vitrine des musiques locales métissées en 2015 : Ici musique, Conseil des arts de Montréal, Boite à musique et Mundial Montreal.
Premier album disponible au printemps 2016 / First album out in spring 2016

Contact : Jean Félix Mailloux
514-209-1476
mayoux@gmail.com

 

 

LE CARRÉ DES LOMBES

Dans ce nouvel opus, Danièle Desnoyers peaufine le dialogue qu’elle cultive depuis plus de 25 ans entre mouvement et son en provoquant une rencontre choc entre l’univers sonore de la harpe et la griffe contemporaine de la musique électroacoustique. Si son écriture continue de prendre de l’ampleur avec d’habiles phrasés qui viennent débusquer l’émotion dans les tréfonds du corps, la chorégraphe ramène la musique en direct sur scène avec la présence de la harpiste Éveline Grégoire-Rousseau qui interprète la composition du directeur musical Nicolas Bernier, manipulée en direct par le sonorisateur et complétée d’une partition électroacoustique préenregistrée. 

En réveillant nos mémoires auditives et affectives avec ses sonorités légères, la harpe fait surgir un désir d’élévation et des clichés que la chorégraphe dévoie avec une bonne dose d’humour. Les arpèges sont délicieusement pervertis par le travail électroacoustique et la danse, solidement ancrée dans la contemporanéité, vient défier l’instrument et toute l’imagerie qu’il trimballe. Jeux de contrastes énergétiques et sémantiques, tensions entre pôles opposés, entre rigueur et folie, tonicité et relâchement, ordre et chaos. Les 10 danseurs de Paradoxe Mélodie offrent de multiples variations sur notre rapport à la beauté.

 

Cordâme

 

Cordâme explore les textures, le timbre et la sonorité propre aux cordes et fait naître des musiques évocatrices, riches en images, qui nous transportent facilement dans des folklore métissés.
Le groupe s’est produit un peu partout au Canada, a été plusieurs fois boursier du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal, de la FMMJ, et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Cordâme a produit trois disques dont le plus récent : Lieux imaginés est lauréat d’un prix OPUS dans la catégorie Meilleur album – Musique du monde en 2013.

 

 

Ingrid St-Pierre

 

Ingrid assure les premières parties de Robert Charlebois partout au Québec ainsi qu’en Europe depuis 2012. Elle présente parallèlement une grande série de son propre spectacle à guichets fermés, aux quatre coins du Québec. Ingrid captive son auditoire, affichant un style bien à elle, maniant une poésie imagée, tantôt subtilement humoristique, tantôt planante, simple et épurée. Éveline accompagnera Ingrid en tant que harpiste et choriste pour la tournée du plus récent opus"Tokyo", à l'hiver eu au printemps 2016.

 

 

J'AI LA TÊTE EN GIGUE

Ingrid St-Pierre reprend J'ai la tête en gigue. Cette chanson, composée par Jim Corcoran, a été intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens ...